AVC : Risques et prévention

Souvent soudain et imprévisible, l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) touche aussi bien les femmes que les hommes, les jeunes et les moins jeunes, quels sont donc les causes et les facteurs de risque ? existe il des moyens de préventions ?

Quelles sont les causes d’un AVC ?

Comme précité dans un précédent article, il faut distinguer deux types d’AVC : ischémique ou hémorragique.

L’AVC ischémique est du à un obstacle à l’intérieur d’une artère cérébrale.

  • Il peut s’agir d’une thrombose cérébrale due à la présence au niveau de la paroi de l’artère d’une plaque de lipides.
  • ou d’un caillot, provenant d’une autre localisation du corps, en général du cœur ou d’une artère carotide, on parle alors d’embolie cérébrale.
  • Plusieurs maladies cardiaques peuvent être à l’origine de l’embolie cérébrale : trouble de rythme cardiaque, infarctus de myocarde ou insuffisance cardiaque, maladie des valves cardiaque, certaines malformations cardiaque …

L’AVC hémorragique est causé par une hémorragie cérébrale. S’il s’agit de la cause la moins fréquente mais également la plus grave. Plusieurs causes peuvent être à l’origine :

  • La rupture d’un anévrisme
  • L’hypertension artérielle qui peut faire éclater un vaisseau
  • Une tumeur cérébrale
  • Problèmes de la coagulation

Quels sont donc les facteurs de risque ?

Il existe plusieurs facteurs de risques dont certains sont évitables par une prévention efficace

  • L’âge (le risque est plus élevé chez les personnes âgées de 75 ans et plus);
  • Certaines maladies cardiaques qui nécessitent un traitement anticoagulant durant toute la vie;
  • L’hypertension artérielle qui est un facteur de risque majeur;
  • L’hypercholestérolémie;
  • Le diabète;
  • La consommation de tabac;
  • La consommation d’alcool;
  • L’obésité et Le surpoids;
  • La sédentarité;
  • Le stress;
  • Certaines maladies de sommeil : syndrôme d’apnée de sommeil.

Comment peut-on prévenir la survenue d’un AVC ?

L’AVC fait partie des maladies qui peuvent être prévenues. Voici toutefois les mesures qu’il faut prendre pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral et les dangers qu’il présente :

  • Arrêter la consommation de tabac est le premier conseil et surement le plus efficace;
  • Contrôler l’hypertension artérielle: Il faut vérifier régulièrement  sa tension artérielle et si elle est élevée, être très observant face au traitement prescrit par votre médecin;
  • Contrôler et prévenir le diabète en mesurant régulièrement le taux de sucre dans le sang;
  • Contrôler le taux de cholestérol en adoptant une alimentation saine et en cas de traitement, être très observant
  • Pratiquer régulièrement une activité physique;
  • Équilibrer son alimentation en privilégiant les fruits et les légumes;
  • réduire la consommation de sel pour  éviter l’hypertension artérielle;
  • Limiter sa consommation d’alcool;
  • Pour les femmes, ne pas associer contraceptifs oraux et tabagisme et attention à la triade explosive « pilule, migraine, tabac »;
  • Eviter le stress;
  • Lutter contre le surpoids et l’obésité;
  • Les personnes suivies pour une maladie cardiovasculaire ou une irrégularité de rythme cardiaque doivent consulter régulièrement leur médecin pour éviter la survenue d’un accident vasculaire cérébral;
  • Ne jamais arrêter un traitement anticoagulant sans l’avis préalable du médecin;
  • Bien reconnaître les signes d’alerte d’AVC : l’accident ischémique transitoire est le principale signe d’alerte et agir vite pour éviter les récidives.

Toutes ces recommandations doivent être suivies avec la plus grande assiduité vue les conséquences dramatiques de ce type d’accident.

Vous avez un doute, une inquiétude ?

Pour toute information supplémentaire ou complémentaire, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire du site et/ou à appeler directement le standard sur le +212 5 37 85 21 85.

Categories : Conseils