Holter rythmique

Holter rythmique

Le holter est indiqué chaque fois que le médecin pense qu’une anomalie du rythme cardiaque est responsable de symptômes ou pour évaluer l’efficacité d’un traitement ou le bon fonctionnement d’un stimulateur cardiaque. Il est essentiellement uilisé dans un but diagnostique.

Le « Holter » consiste à enregistrer le cœur de manière continue c’est à dire l’électrocardiogramme (ECG) sur une période de 24 heures. Cet enregistrement se fait alors que la personne vit normalement, réalise les activités quotidienne qu’elle a l’habitude de faire. On parle d’enregistrement en ambulatoire.

L’enregistreur, d’un poids de 150 à 250 grammes, discret et silencieux,

Cet appareillage capte l’activité électrique du cœur et l’enregistre en continu sur un support numérique. Après un temps déterminé – 24 heures en général (12 ou 48 heures plus rarement) – la personne rapporte l’appareillage au cardiologue qui l’a posé.

– Chez les sujets ne présentant aucun symptôme, un holter peut être indiqué dans deux situations. Soit le patient est porteur d’une maladie qui fait craindre un trouble du rythme. Soit le médecin remarque des anomalies lors d’un examen médical (ou d’un électrocardiogramme systématique). Ainsi, après un infarctus du myocarde, le holter systématique fournit des renseignements pronostiques indépendants des autres explorations.

– Chez les sujets présentant des symptômes sans cause évidente, un holter va permettre de faire la relation entre les troubles et le rythme cardiaque, ou, au contraire, d’orienter vers d’autres affections. Les symptômes le plus souvent en cause sont les palpitations, les malaises et syncopes. Plus rarement, il s’agit d’un essoufflement ou d’une douleur thoracique.

– Chez les porteurs de stimulateur cardiaque, le holter est utile pour vérifier le bon fonctionnement du stimulateur, notamment la nuit.

– Enfin, un holter est utile pour contrôler l’effet de certains traitements : anti-arythmique, traitement des troubles du rythme par « radiofréquence », fonctionnement d’un défibrillateur implantable.