Epreuve d’effort

Epreuve d’effort

Qu’est ce qu’une épreuve d’effort :

L’épreuve d’effort, ou test d’effort, est un examen physique réalisé sous contrôle médical, et permettant d’analyser l’activité cardiaque via une électrocardiographie. L’exercice physique peut se dérouler sur un vélo ou sur un tapis roulant. Il permettra, après analyse des résultats, de déceler des anomalies cardiaques mais peut aussi servir de test des capacités physiques pour un sportif. Ce dernier pourra ainsi affiner son programme d’entraînement au regard des données recueillies.

A quoi sert une épreuve d’effort :

Elle consiste à augmenter le travail de votre cœur de façon progressive sur un temps limité et d’observer son comportement par l’intermédiaire:

  • de paramètres mesurés : tension artérielle, fréquence cardiaque, ECG…
  • de la survenue de symptômes : douleur dans la poitrine, essoufflement, vertiges…

Dans quel but fait-on une épreuve d’effort :

  • le plus souvent, dans le cadre de la maladie coronaire :
    • pour la diagnostiquer ou la dépister
    • pour la surveiller après infarctus, angioplastie, pontage…
  • fréquemment pour évaluer l’aptitude au sport après 40 ans ou l’aptitude à un travail
  • moins souvent dans les atteintes des valves cardiaques, les troubles du rythme, l’insuffisance cardiaque…

Comment se déroule l’épreuve d’effort :

  • l’environnement matériel : l’épreuve d’effort se passe dans un local spacieux ventilé ou climatisé d’une température moyenne de 18 à 22 ° équipée d’un lit, d’un téléphone, d’oxygène, de matériel de réanimation, d’un scope. L’effort est réalisé sur bicyclette ergométrique ou sur tapis roulant.
  • les protocoles d’effort sont bien codifiés et varient selon le cas :

pour le vélo : soit montée en pente régulière, soit en marches d’escalier de taille et durée variable, soit en pente très raide sur un temps très court.

pour le tapis : augmentation progressive de la vitesse de marche et de la pente.

  • différentes variantes sont possibles associant l’épreuve d’effort à :
    • la mesure des échanges gazeux (VO2) par l’intermédiaire d’un masque ou d’un embout buccal
    • la mesure des gaz du sang (dans l’artère au poignet)
    • l’injection d’un produit radioactif (Thallium)
  • la surveillance est continue, assurée par un personnel compétent en présence d’un cardiologue avec mesure et enregistrement de la tension, de l’ECG.

Les risques de l’épreuve d’effort :
sont faibles (1 décès pour 100 000 examens) d’autant plus que votre médecin saura dépister auparavant les contre-indications. Les risques sont de gravité variable : troubles du rythme, chute de tension parfois graves : infarctus, accident vasculaire cérébral ou arrêt cardiaque.

Vous allez passer un test d’effort, le plus souvent en ambulatoire et sur rendez-vous : que faire

  • avant : vous vêtir de façon adéquate, ne pas avoir pris de repas copieux ni fumer dans les 2 heures qui précédent, avoir poursuivi ou non le traitement médicamenteux habituel selon l’avis de votre médecin.
  • après : vous réhydrater, vous reposer une heure avant de partir.